EVOLOCUMAB

<

Evolocumab

L’évolocumab est le premier anticorps monoclonal entièrement humain qui inhibe la PCSK9 (proprotéine convertase subtilisine/kexine de type 9), une enzyme impliquée dans le métabolisme physiologique du cholestérol.1
Les anticorps, également appelés immunoglobines (Ig), sont des molécules secrétées par l’organisme, plus exactement par les lymphocytes B, qui se lient de façon très spécifique aux antigènes. Les anticorps IgG sont constitués de 4 chaînes polypeptidiques (2 chaînes lourdes et 2 chaînes légères) reliées entre elles pour former une structure en Y.2

Les anticorps monoclonaux sont des outils thérapeutiques utilisés dans de nombreux domaines tels que les cancers, les maladies infectieuses, les maladies cardiovasculaires et l’hypercholestérolémie.2
En février 2016, l’évolocumab s'est vu délivrer une autorisation de mise sur le marché par Swissmedic.1

Mécanisme d'action

L’évolocumab se lie de manière sélective à la PCSK9 et empêche sa forme circulante de se lier au récepteur des lipoprotéines de basse densité (LDLR) situé à la surface des cellules hépatiques, bloquant ainsi la dégradation du LDLR induite par la PCSK9. L’augmentation de l’absorption du LDL-C par le foie, où ce dernier est dégradé, se traduit par une diminution du LDL-cholestérol sérique.3,4

Augmentation de la résorption du LDL-C au niveau hépatique par inhibition de la PCSK9.


Cliquez ici pour la version courte du film (seul mécanisme d’action)

Indication thérapeutique1

Repatha® est indiqué en accompagnement d’un régime alimentaire et en supplément d’une statine à la dose maximale tolérée, avec ou sans d’autres traitements hypolipémiants, chez:
  • l’adulte atteint d’hypercholestérolémie (y compris d’ hypercholestérolémie familiale hétérozygote), ou
  • l’adulte et l’adolescent à partir de 12 ans atteint d’hypercholestérolémie familiale homozygote
nécessitant une réduction supplémentaire des lipoprotéines de basse densité (LDL-C).
  • Repatha® est indiqué dans la réduction du risque d’événements cardiovasculaires (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral et revascularisation coronaire) chez les patients présentant un risque cardiovasculaire élevé.

PROFICIO5: Le programme de recherche clinique sur l’évolocumab
Program to Reduce LDL-C and Cardiovascular Outcomes Following Inhibition of PCSK9 In Different POpulations


Limitatio6

Après accord préalable de prise en charge par l’assureur-maladie et consultation préalable du médecin-conseil.
Repatha est remboursé en complément d’un régime alimentaire et d’une thérapie intensive à la dose maximale tolérée visant à réduire le LDL-C.
En prévention secondaire, après un événement cardiovasculaire ischémique cliniquement manifeste d’origine athérosclérotique et avec une valeur de LDL-C > 2.6 mmol/l chez:
  • les patients adultes avec hypercholestérolémie,
  • les patients adultes avec hypercholestérolémie familiale hétérozygote,
  • les patients adultes et adolescents à partir de 12 ans avec hypercholestérolémie familiale homozygote.
En prévention primaire, uniquement chez les patients à haut risque:
  • Patients adultes avec hypercholestérolémie familiale hétérozygote sévère présentant une valeur de LDL-C > 5.0 mmol/l,
  • Patients adultes et adolescents à partir de 12 ans avec hypercholestérolémie familiale homozygote présentant une valeur de LDL-C > 5.0 mmol/l,
Patients adultes avec hypercholestérolémie familiale hétérozygote sévère présentant une valeur de LDL-C > 4.5 mmol/l et au moins l’un des facteurs de risque additionnels suivants: diabète sucré, valeur de lipoprotéine (a) > 50 mg/dl (respectivement 120 nmol/L), hypertension artérielle fortement élevée.
Repatha est uniquement remboursé lorsqu’une réduction supplémentaire du LDL-C est médicalement indiquée en raison d’un risque cardiovasculaire très élevé, à savoir:
  • lorsqu’à l’issue d’une thérapie intensive d’au moins 3 mois à la dose maximale tolérée visant à réduire le LDL-C et comportant au moins deux statines différentes avec ou sans ézétimibe (ou ézétimibe avec ou sans autre médicament hypolipémiant en cas d’intolérance aux statines) les valeurs de LDL-C ci-dessus n’ont pu être atteintes et
  • lorsque la pression artérielle est contrôlée et lorsque le contrôle de la glycémie avec un taux d’HbA1c inférieur à 8% et une abstinence à la nicotine sont recherchés.
Une intolérance aux statines est attestée quand:
  • une tentative de traitement avec plusieurs statines a conduit à des myalgies ou
  • à une augmentation de la créatine kinase d’au moins 5 fois la valeur normale supérieure ou
  • une hépatopathie sévère est survenue sous traitement avec une statine.
Le diagnostic, la prescription initiale et les contrôles réguliers doivent être effectués par des médecins spécialistes FMH en angiologie, diabétologie/endocrinologie, cardiologie, néphrologie, neurologie ou par des experts reconnus dans le domaine de l’hypercholestérolémie. La liste de ces experts est disponible à l’adresse suivante: http://www.bag.admin.ch/ls-ref
La thérapie ne peut être poursuivie que lorsqu‘un contrôle dans les 6 mois après le début du traitement a montré une réduction d’au moins 40% du LDL-C par rapport à la valeur initiale sous traitement hypolipémiant intensif maximal ou qu’une valeur de LDL-C inférieure à 1.8 mmol/l a été atteinte (hypercholestérolémie familiale homozygote exclue).
Amgen AG rembourse à l’assureur-maladie chez lequel la personne était assurée au moment de l’achat, dès sa première demande, une part forfaitaire du prix de fabrique pour chaque boîte de Repatha achetée. L’assureur-maladie sera informé du montant pris en charge. La TVA ne peut pas faire l’objet d’une demande de remboursement en plus de ce montant. La demande de remboursement doit être effectuée à compter de l’administration.


Références
  1. Repatha (Evolocumab) Information Professionnelle Suisse; swissmedicinfo.ch
  2. Foltz IN, et al. Circulation. 2013; 127:2222-30
  3. Zhang DW, et al. Binding of proprotein convertase subtilisin/kexin type 9 to epidermal growth factor-like repeat A of low density lipoprotein receptor decreases receptor recycling and increases degradation. J Biol Chem. 2007;282:18602-18612.
  4. Steinberg D, et al. Inhibition of PCSK9: a powerful weapon for achieving ideal LDL cholesterol levels. Proc Natl Acad Sci U S A. 2009;106:9546-9547.
  5. PROFICIO Programm: Giugliano RP, et al. Clinical Cardiology 2017; 40(2):59–65; Koren MJ, et al. JAMA Cardiology 2017; 2(6):598-607; Matthew K. Ito et al., J Clin Pharmacol 2017; 57(1):7-32; Nicholls SJ, et al. JAMA 2016; 316 (22):2373-2384; Puri R, et al. Am Heart J. 2016; 176:83-92; Raal FJ, et al. Lancet 2015; 385(9965):331-40; Robinson JG, et al. JAMA 2014; 311(18):1870-82; Sabatine MS et al., N Engl J Med 2015;372:1500–1509; Sabatine MS, et al. Am Heart J 2016;173:94–101; Sabatine MS, et al. N Engl J Med. 2017; 376(18):1713-1722; Stroes E, et al. J Am Coll Cardiol. 2014; 63(23):2541-8.
  6. Spezialitätenliste des Bundesamt für Gesundheit, http://www.spezilitätenliste.ch; (online access Oct. 2019).
SC-CH-AMG145-00488

Conditions d'utilisation:
Les informations médico-scientifiques sur ce site www.science.amgen.ch sont destinées exclusivement au personnel professionnel de la santé en Suisse.

Je ne fais pas partie du personnel professionnel de la santé.